top of page

Haïr le Zoute ?




Oui, il en est qui haïssent Le Zoute. À preuve cette opinion publiée dans la livraison de la Zoute Gazette du 23 juillet 1988 :

« Pâle copie-ersatz passée et repassée mille fois d’une lointaine Corinthe où Grecs fortunés allaient se délasser et oublier dans le vin et la luxure les préoccupation de la vie athénienne.

Lire la suite

« La simple évocation de ce passé est déjà sacrilège face à cette masse d’abrutis si délicieusement belges qui inondent la côte chaque année.

« Cochons roses aux ray-bans et gourmettes dorées affalés aux terrasses des cafés, insoucieux de leur bêtise.

« Cochonnes bronzées, fausses élégantes aux allures ridicules soulignées par leur chemisier à col relevé et leur maquillage insultant de laideur.

« Jeunesse dorée bruxelloise aux cerveaux ravagés par les lumières ringardes de la Toison d’or, jeunes imbéciles heureusement condamnés par un dieu généreux à proférer les stupidités les plus effrayantes, affublés d’un accent typique qui permet à ceux qui n’auraient pas reconnu leurs gueules insipides de les identifier aussitôt.

« Haïr évidemment cet endroit sans âme pour sa concentration d’inutilités animées et inanimées, pour sa prétention, pour sa ridicule prétention à une quelconque ressemblance avec un lieu de qualité alors que tout appelle à un second Hiroshima.

« Buildings immondes, villas-pâtés, familles de Woluwé, méprisant, l’air pincé, la population de flamands. Jeunesse uccloise ‘‘branchée’’ dont l’appauvrissement mental est proportionnel  à l’enrichissement des quelques déficients tenant boutique dans certaines galeries de la capitale.

« Haïr cette facilité, cet oubli pénible de tout ce qui est beau, haïr tous ces anciens actionnaires de la Générale, haïr tous ces veaux attirés par les grandes quantités de bouffe, de bruit et de femmes sans qualité.

« Tremblez, tremblez Zoutois, qu’un été, un géant égaré ne confonde votre club de villégiature avec un gigantesque cabinet et n’y dépose un étron à la mesure de votre sottise ».

Non, bien sûr, ce texte ne reflète pas ce que pense réellement l’auteur, sans doute Alain Schifres ; oui, évidemment, il doit être lu au second degré ! Il faisait d’ailleurs l’objet d’une série du même genre.


Les nouveaux Secrets de Knokke-Le Zoute – Dictionnaire ludique et érudit.

Nouvelle édition illustrée.

Éditions La Muette – Le bord de l’eau, 2023,477 p.

Disponible dans les bonnes librairies et sur Amazon

152 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page